Umesho bancha, boisson santé de l'hiver

Les premiers frimas pointent leur nez, et avec eux quelques désagréments hivernaux pour notre santé. L'article du jour fait une pierre deux coups en vous proposant une boisson simple et saine d'une part, et l'introduction à un type particulier de bancha japonais d'autre part.

Nous allons donc parler de l'umesho bancha, réalisé à partir de sannen bancha, de sauce soja et de prune japonaise ume. Si avec ça on n'est pas requinqué, je n'y comprends rien!

L'ingrédient qui donne son nom à cette boisson est l'ume. Il s'agit d'un petit fruit désigné comme une prune mais qui est en réalité un type d'abricot japonais. Celui-ci fait parti, en diététique japonaise, des tsukemono ("choses macérées"): le fruit est mis à fermenter dans le sel pendant plusieurs mois. On obtient alors de l'umeboshi, un condiment très acide et salé. Les prunes fripées peuvent être utilisées en cuisine, entières ou réduites en pâte.

C'est un allié santé essentiel, regorgeant de bons éléments: différents acides (citrique, malique, succinique, tartrique, pyruvique), des protéines, des vitamines et de minéraux.

L'umeboshi est l'ingrédient roi pour le confort digestif! Il est particulièrement efficace sur l'intestin car il contient un lot de bactéries intéressantes pour le microbiote. Il participe au bon fonctionnement du foie mais a également des effets sur les douleurs lombaires et les courbatures, la circulation sanguine (fluidifiée) et la fatigue. C'est l'aliment idéal pour lutter contre les désagréments dus à trop de sucre, de crudités ou d'aliments transformés/raffinés.

Place au thé! C'est l'ingrédient support de cette boisson traditionnelle au Japon. Littéralement "bancha de trois ans", c'est un type de thé plutôt rustique et confidentiel. Il est obtenu à partir de théiers qui ont grandi librement durant trois années. On taille alors à l'aut