Thé japonais sous le soleil corse!

Tout juste revenue de Corse, je viens vous apporter un peu de soleil et surtout partager avec vous le bel événement auquel j'ai eu le bonheur de participer samedi 3 juillet.

Aimablement invitée au Parc Galea par son directeur, Fabrice Fenouillère, j'ai donc eu l'immense plaisir de prendre part à la journée immersive dédiée au Japon. J'ai également pu découvrir ce superbe parc mêlant nature et culture à une quarantaine de kilomètres de Bastia (Taglio-Isolaccio). Je vous raconte tout ça en image!

Et tout d'abord, le cadre! Le Parc Galea, justement nommé Académie des Savoirs en Méditerranée, est un endroit idyllique tout à la fois espace d'expositions muséographiques, jardins paysagers (superbe collection de cactées) et centre de conférence. Les pointures en tout domaine s'y succèdent pour partager leur savoir, citons notamment Boris Cyrulnik, Jean-Claude Kaufmann, Yves Copens ou bien Barbara Cassin.

Si vous vous rendez un jour dans le secteur, faites-y une halte, vous serez conquis par la beauté du lieu et la gentillesse de son personnel!

(https://www.parcgalea.com)

Et maintenant, l'événement! La journée immersive mettait à l'honneur différents savoirs, et savoir-faire, ayant tous pour point commun le Japon. Nous étions trois spécialistes, féru d'histoire, diététicienne et tea sommelier, à emmener en voyage les participants du jour.

Julien Peltier a ouvert la journée par une matinée de conférence présentant le Japon médiéval et la figure du samouraï. Son intervention fut également pour lui l'occasion de partager sa connaissance du Japon contemporain, pays qu'il visite fréquemment.

La journée s'est poursuivie sous forme d'ateliers pratiques autour du thé et de la cuisine japonaise, en faisant alterner les sympathiques participants par petits groupes.

Fumie Ferré, native de la province japonaise de Aichi, mais résidente corse depuis de nombreuses années, a proposé une petite dégustation à l'heure du déjeuner, puis une démonstration de cuisine diététique japonaise l'après-midi. Fumie est en effet diplômée de diététique mais aussi maître tofu. Elle a ravi les papilles grâce à ses petites bouchées fraîches idéales pour l'été, mais aussi avec un démentiel mochi fourré à la glace au matcha!

Retrouvez-la si vous êtes du côté de Folelli pour participer à un de ses cours de cuisine (L'atelier de Cuisine Japonaise): l'échange est passionnant!

J'ai pour ma part eu le loisir d'initier les participants au thé japonais à travers une courte présentation en image, puis un atelier de dégustation en petit comité.

Nous avons abordé ensemble l'histoire du thé sur l'archipel, de son arrivée de Chine aux formes actuelles de consommation, tout en évoquant les grands noms qui ont fait cette histoire, les principes de la cérémonie du thé (Cha no yu), ainsi que les principales catégories de thé nippon.

L'atelier de dégustation se décomposait en trois temps:

- une olfaction de trois notes aromatiques dominantes dans les thés verts japonais (végétale, beurrée et marine)

- la dégustation en méthode traditionnelle (kyusu) d'un sencha de printemps de Yame (cultivar okuyutaka, récolte 2020), puis d'un gyokuro de Uji-Tawara (cultivars goko et ujimidori, récolte 2020)

- la préparation du palais avec du yokan (pâte de haricots rouges nature ou au matcha - photo ci-dessus) avant la dégustation d'un matcha usucha de Wazuka (cultivar okumidori, récolte 2020).

Les thés proposés ont été sélectionnés par The Tea Crane (Tyas Sosen, Kyoto).

Bien entendu ce dépaysement gustatif absolu n'a pas manqué de décontenancer, de questionner, de séduire mais aussi, parfois, de déplaire (surtout le matcha!!).

Mon souhait était d'ouvrir au goût véritable du grand cru de thé vert japonais, en évoquant d'autres techniques de préparation afin d'initier à une composante majeure de la philosophie de vie japonaise.

Ce fut enrichissant, convivial et j'espère que nous nous y retrouverons tous un jour prochain autour d'une nouvelle thématique! Bel été à vous.





10 vues0 commentaire