Excentrici-thés

Je vous propose un sujet léger aujourd'hui, et assez délirant! Vous allez sourire quand je vais vous parler de thé cueilli à la bouche ou de théier poussant dans les déjections de panda!!

Le monde du thé peut parfois perdre la tête, surtout ceux ayant cédé aux dérives commerciales et prêts à tout pour vendre leur thé à prix d'or, et plus cher encore... Direction la Chine, pour deux exemples hauts en couleur!

An Yan Shi et son indéfectible image de panda

An Yan Shi était un respectable professeur de calligraphie lorsque lui vint l'idée de se mettre à la commercialisation du thé...

Son nom s'est retrouvé propulsé en titre de L'Express, de La Dépêche, de Maxisciences ou encore de Reuters, pour ne citer qu'eux.

On peut y lire :" le thé le plus cher du monde cultivé dans la crotte de panda"... ça laisse songeur!! Mais que se passe-t-il donc?!

An Yan Shi, persuadé des qualités agronomiques de la déjection de panda,

en a acheté pas moins de 11 tonnes. Il souhaitait fertiliser ses cultures de thé au Sichuan, à Ya'an plus précisément.


Vouloir fertiliser ses terres de façon traditionnelle sans intrants chimiques est une démarche louable, et ce type de pratique est encore assez répandu dans la culture du thé. An Yan Shi se sent investi d'une noble mission, celle de convaincre le monde de se passer des engrais chimiques et d'opter pour les déjections animales. Sisyphe au pays de Monsanto... mais espérons que son souhait se réalise un jour. Là où ça devient délirant, c'est que le thé ainsi produit aurait des bienfaits incroyables sur la santé: anticancer bien sûr et, plus original, protecteur contre les rayonnements. Le site Chine Informations pose ouvertement la question d'une escroquerie, aucune preuve scientifique n'ayant étayé la thèse de bambou (nourriture du panda) ou de crottes de panda aux telles vertus.

An Yan Shi a cependant breveté son idée et effectué sa première récolte en 2012. Le thé récolté en très petite quantité était proposé à pas moins de 27000€ les 500g! Je rappelle que c'est aujourd'hui le prix d'un lingotin d'or du même poids!! An Yan Shi a surtout réussi le pari de produire le thé le plus cher au monde, mais en reversant (en principe) ses bénéfices à une association agissant en faveur de l'environnement...


Changement de province chinoise, en route vers le Henan, à Xinyang.

Toujours sur le site Chine Informations, je trouve un article intitulé "le thé chinois cueilli des lèvres par des vierges à forte poitrine". Forcément, ça intrigue...

Une légende locale raconte qu'un autre thé produit dans le secteur, le Xinyang Maojian, était autrefois récolté par des fées avec leurs lèvres. Cette pratique actuelle est donc issue de l'imagination fertile de riches hommes d'affaires chinois qui souhaitent faire revivre le mythe, tout en ramassant le pactole au passage!

Ce thé se voulant Yin (féminin) et pur, il doit être exclusivement récolté par des jeunes filles vierges et dotées d'un bonnet C minimum... elles doivent s'être entièrement lavées le corps et la bouche avant la cueillette, et avoir effectué des exercices pour s'assouplir le cou.

Le thé ne doit pas être touché des mains, mais cueilli délicatement du bout des lèvres. La feuille sera ensuite déposée dans un petit panier reposant sur la poitrine de la cueilleuse. Ces jeunes femmes touchent pour cela 500 yuans par jour, un salaire important en Chine.

Ce thé, appelé Kou Chun Cha (littéralement "bouche lèvre thé") a connu sa première récolte en 2011 et est bien évidemment inaccessible. J'imagine que l'épidémie de Covid ne doit pas être favorable à cette pratique actuellement!


L'empereur Huizong (1082-1135)

Ce genre de fantasme, délire, dérive ou je ne sais comment l'appeler, ne date pas d'hier!

Déjà sous les Song, l'empereur Huizong avait motivé une pratique similaire.

Grand spécialiste du thé et rédacteur du "Traité sur le thé de l'ère Daguan" (1107), il imposait que son thé soit cueilli par de jeunes vierges. Celles-ci devaient porter des gants de soie blancs et cueillir les bourgeons des théiers avec de petits ciseaux d'or, au lever du soleil.

Je crains que le goût du thé n'en eut pas été changé pour autant!


Je referme là le chapitre des absurdi-thés, en espérant ne pas vous avoir consternés! Car il est bon de rire, même des sujets sérieux :)


Je vous souhaite de belles fêtes de fin d'année et je vous dis à dans quelques semaines pour attaquer 2021 avec de nouveaux articles!

Un Joyeux Noël à vous.

46 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Instagram - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle
N° SIRET: 884 250 275 00010

© 2019 par Tsuru Tea Sommelier. Créé avec Wix.com