Colombie et Birmanie: thés noirs de caractère

Parlons aujourd'hui de deux pays producteurs de thé encore mal connus du grand public pour cette culture: la Colombie (et oui, elle ne fait pas que du café!) et la Birmanie, ou plutôt Myanmar.

Ce sera aussi l'occasion d'évoquer la maison de thé qui distribue les deux références dont je vais vous parler : les Thés Christine Dattner, et de vous donner la bonne adresse bordelaise où je les ai découverts.



Direction le Myanmar! Ce pays d'Asie du Sud-Est, frontalier de la Chine, du Laos, de l'Inde et de la Thaïlande, est un des berceaux du thé. Il fait en effet parti de ce vaste secteur couvert de forêts ancestrales comptant en leur sein des théiers sauvages et centenaires.

Malheureusement, ayant vécu presque 50 ans sous des dictatures militaires, le pays n'a pas pu être exploré par les chercheurs de thé jusqu'à présent, surtout dans les zones de combat frontalières du Yunnan. Les feuilles de thé ont longtemps été vendues à la Chine, rare porte de sortie pour ce produit, et commercialisées, notamment, sous l'appellation Pu Erh au Yunnan. L'origine était totalement gommée, le Myanmar disparaissait alors de la carte des producteurs de thé. La situation politique étant un peu plus clémente, il est désormais possible d'explorer ces territoires théicoles et d'en ramener parfois quelques grands crus.

En 2016, le Myanmar se plaçait officiellement au 8ème rang des pays producteurs de thé.



Traditionnellement cueilli dans des régions montagneuses du nord (État Kashin) et du nord-est (État Shan, subdivision de Hsipaw principalement, et au sud du lac Inle) par les ethnies locales, le thé birman de ce secteur provient souvent de théiers centenaires semi-sauvages.

Le thé se dit laphet (prononcez lépê) en birman, ce qui signifie "feuille". Sa production est très artisanale et se fait principalement en thé noir et thé vert. Traditionnellement, on consomme le thé allongé d'un peu de lait concentré sucré, ou bien on mange ses feuilles: elles fermentent quelques temps dans des tubes de bambou avant d'être servies arrosées d'huile de sésame.


Le thé noir que j'ai dégusté, de la marque Christine Dattner, n'est certes pas un thé d'exception mais il a cependant le mérite d'être issu de l'agriculture biologique et de présenter des notes aromatiques et une texture très agréable. Assez proche d'un thé de Ceylan, cet Orange Pekoe est rond et laisse une sensation fraîche en bouche de par sa pointe astringente. Charpenté, il offre cependant une gamme de notes aromatiques intéressantes rappelant le bois ciré, les fruits cuits et la muscade. Un peu court en bouche, il est à mon sens idéal pour les amateurs d'english breakfast ou de tea time à l'anglaise. En accord avec un met, je le verrai volontiers sur une volaille ou de l'agneau.


Changeons de continent, direction la Colombie! Un pays, comme le Myanmar, dont il est difficile de trouver des informations sur sa production de thé.

Bordant l'Océan Pacifique et la Mer des Caraïbes, ce pays est tout jeune dans l'histoire du thé. Introduit dans les années 50 par le Ministère colombien de l'Agriculture afin de diversifier les cultures, beaucoup disent cependant que cette nouvelle culture avait pour but d'inciter les paysans à stopper la production de coca... Les théiers ont été plantés dans la Valle del Cauca (sud ouest), dans le département de Santander au nord, et dans le centre, proche de Bogotá. Sur la cordillère des Andes, ces zones offrent les mêmes conditions climatiques d'altitude que dans l'Himalaya.

Important pays de café, la Colombie tente donc l'aventure du thé et comme en Birmanie, les luttes armées ont longtemps empêché toute excursion dans les montagnes et les forêts pour aller à la rencontre de ceux qui les produisaient. Aujourd'hui un peu plus apaisé, il est possible de se rendre auprès des producteurs et de constater les efforts de qualité qui y sont faits, un potentiel de plus en plus reconnu à l'étranger. Les Colombiens privilégient le thé noir mais il est tout à fait possible de trouver de très bons thés verts.

La Colombie n'est pas le seul pays producteur de thé d'Amérique du Sud, on peut parler également de l'Argentine et du Brésil, ou encore de la Bolivie et du Pérou. La Colombie se hisse au 44ème rang des pays producteurs de thé (chiffres de 2016).


Que dire du thé colombien que j'ai dégusté?

Visuellement très proche du thé précédent, il est cependant bien plus charpenté, moins en finesse que le birman.

Provenant d'une plantation labellisée bio, c'est un thé de très haute altitude (2000m), ayant poussé au milieu de forêts tropicales luxuriantes. Des conditions idéales conférant à ce thé des qualités aromatiques : notes maltées, de bois ciré, de cuir et de miel. Astringent et légèrement amer, son profil proche d'un Assam est parfait ici aussi pour un petit déjeuner anglais avec une pointe de lait, ou en accompagnement d'une viande rouge. Les gourmands pourront croquer avec un peu de chocolat noir ou le déguster avec une salade de fruits exotiques!



Les deux thés dont nous avons fait la revue proviennent de la maison de thé parisienne, Thés Christine Dattner.

Sa créatrice, qui a donné son nom à la marque, est une ancienne directrice du comptoir anglais sis à Paris, Betjeman & Barton. Elle crée sa première marque en 1985 puis l'actuelle en 2013.

Passionnée par cet univers, Christine Dattner travaille en famille pour sélectionner les meilleurs thés à travers le monde et aller à la rencontre des producteurs.

Ces thés de qualités, réputés en France, le sont également au Japon et en Corée. Vous trouverez un large choix de thés noirs (Inde, Sri Lanka, Afrique, Amérique du Sud), d'infusions et surtout de thés aromatisés.


Et pour terminer: la bonne adresse bordelaise du jour!

Car c'est là, rue Saint James, que j'ai déniché ces thés (parmi tant d'autres!) : La Brûlerie de Books & Coffee.

Je connaissais déjà cette adresse cosy, un salon doté d'une bonne carte de thés et de délicieuses pâtisseries. Il faut aussi compter sur leur brûlerie, quasiment en vis-à-vis, où vous trouverez bien entendu hormis la gamme de thé, du café torréfié sur place. Et l'accueil est top! Allez-y, testez!


Bonne semaine à vous.

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - White Circle
N° SIRET: 884 250 275 00010

© 2019 par Tsuru Tea Sommelier. Créé avec Wix.com