Agrícola Himalaya : l'excellence du thé de Colombie


Le confinement devient pesant et vous avez besoin de changer d'horizon? Et si nous partions en Colombie??!

Le pays est producteur de thé depuis les années 1950 mais reste encore assez méconnu des consommateurs européens.

Je vous propose donc une initiation à travers la découverte de la compagnie qui est à l'origine de son expansion sur le continent américain: Agrícola Himalaya.

Nous allons voir qu'il ne s'agit pas juste d'une plantation de thé mais de tout un programme local, social et environnemental, qui concerne un bon millier de personnes. Et son histoire est passionnante!


Je me base pour cet article sur le blog American Specialty Tea Alliance de l'américain Jordan G. Hardin, expert en thé officiant au sein de Alfred Tea Room aux États-Unis. Il consacre plusieurs articles au thé colombien, si le cœur vous dit de lire en anglais!

(https://specialtyteaalliance.org)

En avant pour le déroulé chronologique de notre promenade dans les Andes!

1946 : le secrétaire à l'Agriculture de la région de Valle del Cauca (carte de gauche) reçut depuis le Sri Lanka les premiers plans de théiers de variétés sinensis et assamica. Prioritairement acclimatés à Sasaima, dans la région de Cundinamarca (carte de droite) où se situe la capitale Bogotá, il fut ensuite demandé à des planteurs de café de Bitaco (ville de Valle del Cauca) de réaliser des essais d'implantation sur leur propriété.

Cette initiative d'introduire le thé dans le pays répondait à deux objectifs: stimuler le commerce à l'export du pays, et mettre un terme à la production de feuilles de coca en offrant une alternative aux fermiers.

Donc, revenons à nos planteurs! Don Alberto et Don Joaquin Llano étaient les heureux propriétaires de prospères plantations de café dans les montagnes andines de l'ouest du pays: Hacienda Himalaya et Hacienda La Sofia. Le café étant cultivé entre 1500 et 1700m d'altitude, le thé fut introduit plus en hauteur, entre 1800 et 2000m. Et le succès fut total! Comme la référence dans le nom l'indiquait, comme un heureux présage, les conditions climatiques étaient similaires à celles que l'Himalaya peut offrir aux thés népalais et indiens. L'endroit était, et est toujours, le seul du pays à cultiver et à commercialiser du thé.

1954: la première production de thé sort des chaînes de leur manufacture sous l'appellation "Té La Sofia", du nom de leur domaine.


1960: la famille Llano rééquipa sa manufacture avec des machines acquises au Royaume-Uni, en Argentine et en Équateur. Ils rebaptisèrent dès lors leur thé "Té Hindú" (encore un clin d'oeil à l'Inde!). Il est question ici d'un thé noir produit de façon orthodoxe (feuilles entières et brisées), commercialisé en vrac mais aussi, nouveauté de l'époque, en sachets. On ne parlait heureusement pas encore de méthode CTC... Ce thé devint très populaire sur le marché colombien.


1970: la production de café fut abandonnée pour se consacrer exclusivement au thé. Parallèlement fut stoppée la manufacture du thé en feuilles entières pour la consommation en vrac, celle-ci étant peu plébiscitée localement. La production se recentra alors sur la distribution de thé en sachets. Malheureusement l'époque fut politiquement troublée, une lutte armée émergea, déstabilisant pour plusieurs décennies le pays. La main d’œuvre rejoint la révolte et quitta l'hacienda; Don Alberto mourrut, la plantation fut abandonnée et la compagnie liquidée par l’État.

1984: la veuve de Don Alberto, Marichu de Llano, et ses sept enfants, récupèrent leur bien et remontèrent l'affaire familiale. Ils fondèrent l'Agrícola Himalaya S.A., ainsi que l'Agrícola Himalaya Fundación dont je vous parlerai un peu plus bas. C'est le fils de Marichu, Don Alberto Junior, qui prendra dès lors la direction de la plantation.

La manufacture fut équipée de machines indiennes permettant la fabrication de CTC. Elle commercialisa également à cette époque ses premiers thés parfumés et ses premières tisanes.


1990: et l'histoire se répète...les conflits et la violence reprirent, les FARC arrivèrent à Bitaco où ils furent alors très influents. Don Albert Jr est tué par les rebelles. Marichu reprend une nouvelle fois la main avec courage, et avec sa fille Carlota pour l'épauler.


2011: la volonté de faire, et de faire bien, dans le respect de l'environnement et de la biodiversité, est récompensée cette année-là par l'obtention de la certification du programme UTZ pour l'agriculture durable (membre de Rainforest Alliance, voir mon poste du 6/04/2020).


2013: Agrícola Himalaya possède dès lors deux marques aux visées différentes:


- "Hindú" qui est aujourd'hui la principale marque vendue dans huit pays du continent américain (États-Unis, Mexique, Guatemala...), et qui propose des thés en sachets, noirs et verts, parfumés ou non, ainsi que des tisanes.


- "Bitaco Unique Colombian Tea" (souvent réduit à Bitaco, du nom de la ville voisine). C'est la marque sous laquelle est commercialisé leur thé hautement qualitatif en feuilles entières et en vrac. La manufacture s'est équipée d'une machinerie de pointe pour produire le meilleur thé qui soit, cueilli à la main, et travaillé principalement en noir mais aussi en vert. Il est désormais vendu dans les maisons de thés européennes (France et Allemagne surtout) les plus réputées, mais aussi aux Etats-Unis. Ce thé peut être vendu sous sa marque d'origine (Bitaco) ou rebaptisé en "Colombia Oscuro" ou "Colombia Verde" par exemple chez Palais des Thés.

La découverte de ces thés est incontournable! La beauté des feuilles, riches en bourgeons, est prometteuse, et la tasse est riche, aromatiquement complexe... bref, un régal à s'offrir!!


Agrícola Himalaya dispose également de sa fondation qui met en place depuis plusieurs années un programme social et environnemental, à destination de la communauté locale (qui travaille à 95% pour la compagnie). C'est la fille de Marichu, Carlota Llano, qui est à sa tête et qui veille à la poursuite de plusieurs objectifs:

- pourvoir à l'éducation des jeunes (mais aussi des adultes) des montagnes environnantes, jusqu'au niveau universitaire, en les formant notamment à une agriculture saine. Elle donne aussi à ses jeunes la possibilité d'avoir des activités culturelles et sportives.

- équiper la ville de Bitaco et ses 2500 habitants d'infrastructures de qualité, par la modernisation des écoles notamment (ordinateurs, bibliothèques, équipements sportifs) et la création de garderies.

- travailler à la préservation de la forêt tropicale environnante, au sein du parc national protégé.

Notre escapade sud-américaine touche à sa fin! Je souhaite vivement qu'elle ait piqué au vif votre curiosité pour les thés présentés ici. Ils méritent votre attention, et votre palais les mérite aussi!! Il est aujourd'hui de plus en plus facile d'en trouver en France, et peut-être possible de les faire venir jusque chez vous par correspondance...

Prenez soin de vous surtout. A bientôt!


(Photo de gauche: Carlota Llano et Jordan G. Hardin).

https://www.agricolahimalaya.com



  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - White Circle
N° SIRET: 884 250 275 00010

© 2019 par Tsuru Tea Sommelier. Créé avec Wix.com