A la rencontre des furicha : le bukubuku cha

Vous connaissez mon goût pour le thé japonais, et plus encore pour les thés atypiques?

Je pense avoir une nouvelle découverte étrange à vous partager!

Il existe au Japon une famille méconnue, celle du furicha, littéralement "thé battu". Plusieurs représentants la composent, dont je vous parlerai chacun leur tour, comme le batabata cha et le botebote cha. Aujourd'hui je voudrais vous présenter le bukubuku cha ブクブク茶.

Hormis une sonorité amusante pour nos oreilles européennes, ce thé va également nous permettre d'aborder une région du Japon plus souvent mise en avant pour ses eaux turquoise et ses centenaires que pour ses thés: l'île d'Okinawa.


Bukubuku cha à la mousse généreuse, accompagné de ses gourmandises.

La tradition du thé battu (furicha) au Japon est aussi ancienne que l'arrivée du thé lui-même dans ce pays, aux alentours du VIIe siècle. A cette époque, il était en effet courant d'effriter ses feuilles de thé et de les émulsionner dans un